‘‘Le RPG et la CODENOC, nous n’avons pas d’ennemi, nous avons des adversaires qui peuvent demain être des compagnons de lutte’’, dixit Alpha Condé

Du haut de la tribune du RPG Arc-en-ciel,
ce dimanche 22 décembre, le président de la République, Alpha Condé, en faveur
de la cérémonie de clôture de la convention de son parti qui s’est ouverte
jeudi dernier, a attiré l’attention des militants sur plusieurs sujets.  

Le temps est venu maintenant qu’on présente bilan contre bilan

‘‘Face à l’épreuve qu’on veut nous
imposer. Car qu’est-ce qui est plus démocratique qu’interroger un peuple ?
Si vous êtes majoritaires, le peuple va vous suivre. Quand ils ont proposé le
changement de constitution, nous, nous avons mené campagne pour le non. Mais
aussi, il est important que vous fassiez que tous nos militants, ou qu’ils
soient, connaissent véritablement le bilan du RPG depuis qu’il est au pouvoir.
Mais qu’ils connaissent aussi le bilan des gens qui ont gouverné avant. Parce
qu’il est très important de parler, mais il faut savoir qui parle, qu’est-ce
qu’il a fait avant. Donc, le temps est venu maintenant qu’on présente bilan
contre bilan. Faut que les militants maitrisent ce qui a été fait. Ce qu’ils
ont fait. Ou nous avons trouvé le pays et où nous sommes aujourd’hui. Voilà le
premier devoir de tous les responsables à commencer par le premier, moi-même et
les ministres’’.

Nous allons rendre compte aussi, puisqu’il y a eu des autopsies sur les morts, pour que le monde entier connaisse quelle est la vérité

‘‘Le Président Conté disait, moi je suis un soldat, je
ne connais pas. Moi je vais m’occuper de l’armée et de sauvegarder les
frontières. Vous les technocrates, faites ce qui est bien pour le peuple. Et il
laissait la totale liberté à ses gouvernements. Mais le problème est-ce que la
Guinée n’a jamais connu la guerre, la Guinée n’a jamais été envahie, nous
pouvons dire que le président Conté a fait son travail, il a dit moi je suis un
soldat, voilà mon travail. Si le pays est resté dans la situation comme nous
l’avons trouvé en 2011, il y a bien des responsables. Parce que des ministres
avaient de totale liberté de premier ministre …. Vous verrez un ministre qui
s’est fait premier ministre, ministre des finances, ministre du budget, etc.,
on sait aussi comment ils se sont accaparés des biens du pays.  Tout cela,
la nouvelle génération doit connaitre. Parce que malheureusement comme la population
de la Guinée est jeune, c’est un bien, mais un mal aussi, ils ne connaissent
pas ce qui s’est passé. Donc on peut les tromper, aussi on peut leur donner de
la drogue, pour qu’ils soient un peu irresponsables. Nous allons rendre compte
aussi, puisqu’il y a eu des autopsies sur les morts, pour que le monde entier
connaisse quelle est la vérité. On a mené beaucoup de campagnes contre nous,
contre l’armée (…)’’

 Nous ne devons considérer personne comme ennemi, même s’ils nous considèrent comme ennemis, nous devons les considérer comme des partenaires potentiels demain

‘‘Aujourd’hui c’est une honte, quand on
dit que la Guinée est un scandale géologique et qu’on voit sa situation. Je dis
souvent aux cadres, il faut lire le livre de Laurent Pré ‘l’avenir de la Guinée’
pour voir le destin de la Guinée. N’oublions jamais que pendant la période
coloniale, on produisait pus de banane que la Cote d’ivoire (…) on reproche
beaucoup aux Guinéens d’être nationalistes, mais c’est notre histoire. Car on a
été les seuls en 58 à dire non. On a pu dire non, parce que nous étions unis.
C’est pourquoi lorsqu’on parle de Sékou Touré, mon cher Biro Kanté, compagnon
d’indépendance, il faut aussi parler des deux autres, qui vous ont accompagné,
Barry Diawando et Barry 3 ; qui ont fait que toute la Guinée s’est levée
comme un seul homme, parce que s’ils ne vous avaient pas accompagnés, je n’ai
pas dit qu’on ne serait indépendant, mais il y aurait eu beaucoup de dégâts.
C’est pourquoi nous ne devons considérer personne comme ennemi, même s’ils nous
considèrent comme ennemis, nous devons les considérer comme des partenaires
potentiels demain. Parce que d’autres prendront conscience et sauront qu’ils
sont manipulés et qu’il faut qu’ils cessent d’être manipulés pour aller de
l‘avant. Le RPG et la CODENOC, nous n’avons pas d’ennemis, nous avons des
adversaires qui peuvent demain être des compagnons de lutte pour la
transformation de la Guinée’’.

 Nous allons démasquer les imposteurs. On va les démasquer. Des gens qui ont deux lieux de naissance, deux actes de naissance, deux noms de famille, qui se sont accaparés des biens de l’Etat

‘‘Aujourd’hui c’est l’anniversaire de la
mort du président Conté. Qu’on soit d’accord ou pas, il a été président.
Ensuite, nous respectons les morts et nos dirigeants. Donc je demande une
minute de silence pour l’anniversaire de sa mort. Dans notre lutte, nous ne
nous sommes jamais attaqués au président Conté, nous nous sommes attaqués à la
politique qui était menée. Et lui-même, ses proches savent qu’il a maudit
certains de ses anciens premiers ministres, parce qu’ils l’ont trahi. Il faut
que ces gens témoignent. Il y a des gens qui se réclament qu’ils sont soussous,
mais ils ont dit au président Conté n’tan Sossé moun na (moi je ne suis pas
soussou). Mais beaucoup de gens connaissent cela. Nous savons aussi, nous
allons démasquer les imposteurs. On va les démasquer. Des gens qui ont deux
lieux de naissance, deux actes de naissance, deux noms de famille, qui se sont
accaparés des biens de l’Etat, qui ont mis l’orchestre national dehors pour
s’en accaparer. D’autres aussi qui ont transformé le pays en leur bien. On
importait des marchandises en mettant présidence, on ne payait pas de taxe ni
de douane. Ou on disait c’est pour l’armée, on donne 3000 tonnes à l’armée, on
vend le reste. Tout ça, on va mettre, pour qu’on sache qui est qui, qui a pillé
ce pays’’.

Kassory a été un ministre tout puissant, il a rénové la résidence, il ne se l’est pas vendu, et ils ont mis sa femme dehors trois jours après

‘‘Fodé Bangoura a été secrétaire général
tout puissant, il ne s’est jamais vendu une maison de l’Etat. Kassory a été un
ministre tout puissant, il a rénové la résidence, il ne se l’est pas vendue, et
ils ont mis sa femme dehors trois jours après. Qui s’est vendu un bien de
l’Etat ? faut que les gens le sachent aussi. Pour le chemin de fer
disparu, qui a vendu les rails ? pourquoi au moment où la banque mondiale
voulait nous aider à restructurer Air Guinée ; Air Guinée a disparu. Qui a
donné une licence de vol a un avion qui était un cercueil volant et qui est
tombé à Cotonou et beaucoup de nos parents qui y allaient sont morts. Tout
cela, il faut le rappeler à la jeunesse. Faut qu’on dise la face de chacun.
C’est facile se mettre un nouveau costume, mais faut comprendre d’abord que
c’était l’ancien costume (…) Ce qui est gênant en Guinée, c’est que chaque Guinéen
surestime sa valeur. Quand quelqu’un vaut 10, il pense qu’il vaut 100.
Malheureusement, c’est une des tares que nous avons héritées, mais ça aussi
partira progressivement avec la maitrise du savoir’’.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

L’article ‘‘Le RPG et la CODENOC, nous n’avons pas d’ennemi, nous avons des adversaires qui peuvent demain être des compagnons de lutte’’, dixit Alpha Condé est apparu en premier sur Guinee7.com.

Autre articles