Covid-19/ Halte à l’isolement à domicile, réquisition des hôtels… les recommandations du conseil scientifique de Guinée

C’est en présence du ministre Kader Yacine Barry, en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, que le bureau exécutif du conseil scientifique de riposte contre la pandémie du covid-19 a présenté ce jeudi 30 avril, son premier avis à Conakry.

En ce qui concerne la propagation communautaire du COVID-19, ce premier document issu des rencontres des 21 et 27 avril entre les membres du conseil, contient des constatations et des recommandations visant à freiner « l’expansion de la maladie ».

Mis en place par décision présidentiel, le ministre Kader Yacine Barry rappelle la raison d’être de ce conseil pluridisciplinaire de 17 membres.

MINISTRE KADER Y BARRY, EN CHARGE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

« Il est important de retenir que le Conseil a vocation à formuler des recommandations au Gouvernement sur les questions relatives à la gestion et à l’évolution de la situation sanitaire, sociale et économique relative au COVID-19. Il n’a pas vocation à se substituer aux organes de la riposte. C’est un organe complémentaire et un outil d’aide à la décision du Gouvernement. Je voudrais rappeler que le Conseil, placé sous l’autorité du Premier Ministre, travaille en étroite collaboration avec le Comité Interministériel de Riposte, le Ministère de la Santé, l’ANSS, ainsi que les autres acteurs institutionnels impliqués dans la riposte » a informé le ministre en charge l’enseignement supérieur.

Avant de rassurer que son ministère chargé d’assurer la coordination entre le Conseil et le Gouvernement, pour sa part est : « engagé à mobiliser la communauté des chercheurs et des praticiens pour intensifier la valorisation des résultats de la recherche au niveau national. »

PRESIDENTE CONSEIL SCIENTIFIQUE DE GUINEE

Présidente du conseil, Mme Yolande HYJAZI, dans sa prise de parole a donné les perspectives sur le travail que compte réaliser cet instrument scientifique. « Je puis vous rassurer que le conseil continuera à travailler sur tous les besoins identifiés et toutes les priorités. Le conseil a déjà travaillé sur le protocole thérapeutique et un avis va sortir ces jours-ci pour confirmer, valider ou amender le protocole thérapeutique appliqué en ce moment en Guinée. Je puis vous rassurer depuis que les premiers avis ont été partagés avec le gouvernement, depuis le 25 avril, le gouvernement a pris en compte la majorité des recommandations et à ce jour, il y a des actions concrètes qui sont en train d’être mises en place. Tant par le gouvernement, que par les acteurs de la riposte qui ont très bien accueilli toutes ces recommandations » a-t-elle fait savoir.

Dans cet avis rendu par le Pr Mamadou Aliou Baldé, le conseil a constaté entre autres : « Des cas de décès de COVID-19 dont l’analyse montre une mortalité vraisemblablement élevée chez les patients suivis principalement à domicile. Il y a lieu de rappeler que le contexte social de confinement à domicile est un facteur de risque de contamination communautaire, compte tenu de nos habitudes culturelles, des modes d’habitation et de relations de promiscuité ; Une insuffisance des services essentiels de base pour les patients hospitalisés qui demeure un facteur de réticence pour l’hospitalisation des malades. Ce qui justifie en partie que la famille et d’autres bénévoles rendent visite, apportent de la nourriture ou restent aux côtés des malades. Cette situation est inquiétante car elle met à risque toute cette frange de la population et entraine des risques élevés de contamination hospitalière et communautaire… »

Et a recommandé à cet effet des mesures à prendre, notamment : «  L’hospitalisation/isolement de tous les cas COVID-19, avec des moyens adéquats au profit de tous les patients, pour une prise en charge adaptée et multidisciplinaire en milieu hospitalier ou tout autre lieu dédié ; l’identification de nouvelles structures d’accueil des malades auxquelles on adapterait les critères requis pour un centre/pavillon d’hospitalisation hautement infectieux ; la disponibilité d’un nombre de personnel de santé suffisant, capable de s’occuper des malades 24h/24 est indispensable dans toutes les structures sanitaires et autres lieux dédiés ; l’isolement des cas Suspects : réquisition des hôtels ; installation des tentes avec des compartiments individuels et un minimum de commodités dans les stades, à l’hôpital Sino-Guinéen, dans les universités ; renforcement des CTPI dans les régions pour préparer la réception des cas éventuels … »

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com

L’article Covid-19/ Halte à l’isolement à domicile, réquisition des hôtels… les recommandations du conseil scientifique de Guinée est apparu en premier sur Guinee7.com.

Autre articles