Annonce de la réouverture des universités/ Des étudiants se plaignent du coût élevé du transport

Après l’annonce de la réouverture prochaine des classes dans les établissements d’enseignement supérieur le 29 juin, les étudiants guinéens, bien que prêts à se plier à cette décision qui émane du Président de la république, émettent des réserves.

Pour la plupart, la hausse du prix du transport, depuis que le Président a ordonné la distanciation physique dans les transports en commun constitue une difficulté.

Thierno Aïssatou Bolaro Sow est étudiante en anglais (licence 1) à l’université Général Lansana Conté de Sonfonia. « La réouverture va ”chauffer” un peu. Parce que ça va être difficile d’arriver à l’université. Premièrement les moyens de transport et deuxièmement le coût du transport. Il (le Président Alpha Condé, ndlr) doit penser à diminuer le transport.  Aussi, il n’y a pas assez de taxi. Vu qu’ils (les taxis) ne prennent que trois personnes. C’était déjà très compliqué d’emprunter un taxi quand ils prenaient 5 personnes. Donc imaginez avec trois passagers…»

Certains étudiants plaident pour des mesures d’accompagnement. C’est notamment le cas de Kaba Moussa, étudiant en droit. « Pour la réouverture des établissements, le chef de l’Etat a parlé. Il a avancé une belle idée que nous retournions en classe. Mais, il ne s’agit pas seulement de prendre des décisions, il faut les accompagner avec des mesures. Il faut penser à la diminution du prix du carburant et du transport. Nous qui sommes dans les universités publiques, l’effectif est énorme dans les salles de classe. Parce qu’il est fréquent de voir 5 étudiants sur une table. Donc, il est compliqué d’observer la mesure de distanciation. »« Ils doivent essayer de regarder tous les paramètre. Mais au cas où ils ne pourront pas avoir de solution à ces problèmes, je préfère une année blanche.  Parce que nous n’avons fait que 5 à 6 mois de cours. Donc, c’est mieux que chacun reste dans sa classe et dans sa classe » a-t-il cependant déclaré.

D’après Keita Cheik Ahmed Tidiane, étudiant en communication à l’université Mahatma Gandi, cette décision a des côtés positifs et négatifs.

« … Toute décision a des côtés positifs et des cotés négatifs. Le côté positif de cette décision, c’est que nous allons rattraper les cours que nous avions manqués, parce que nous sommes carrément en retard. Mais le côté négatif, c’est si toutes les mesures ne sont pas prises, la maladie pourra se propager.»

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com

L’article Annonce de la réouverture des universités/ Des étudiants se plaignent du coût élevé du transport est apparu en premier sur Guinee7.com.

Autre articles