Cette si longue marche républicaine vers la Paix (Par Mohamed Lamine Keita)

Comme des légionnaires de la cause commune, nous avançons aux pas de la République, depuis le premier pas avec elle, que nous fîmes.

L’unité de nos contrées en tant que pays, la fédération de nos cultures en tant que Nation, l’unité de nos visions et efforts en tant qu’Etat ; ces premiers pas avec la République nous collent aux talons, avancent avec nous, alimentent notre quotidien, animent nos cœurs de sentiments et bourrent nos cerveaux de pensées.

Et la marche sera longue tant nous nous multiplions et multiplions nos raisons de vivre ensemble.

Il est vrai quecette marche nous a inspiré solidarité et solidité de nos esprits, mais quand la planification de notre devenir nous a manqué, la professionnalisation de nos métiers nous a fui, l’intellectualisation de nos réflexions a été bannie de notre quotidien, nous nous sommes égarés du chemin ; et les détours furent nombreux dans le délire.

La marche a pourtant continué dans ce temps qui ne court jamais. Et les générations s’usent par la proportion des lumineux parmi elles, qui ne parviennent à combler de paix l’ensemble, par leur solidité d’esprit et leur solidarité acquises et illuminer ainsi le tout-au-tour de la République.

L’envie de n’être plus personne se voit en bien de personnages.

Cette envied’être anonyme et vivre dans l’anonymat perpétuel mais aussi cette autre envie, de n’être ni le fils de quelqu’un, ni la femme d’un autre, encore moins le père ou la sœur de qui que ce fut hantent grand monde dans l’observatoire du silence.

Nos visions et efforts autour de l’Etat ont perdu de leur autorité. L’hypocrisie avilit notre autorité perdue et projette se proclamer toute-puissante maitresse de nos êtres et terres.

La démocratie, denrée belle-bonne rode autour de notre société mais peine à se faire déguster avec respect par elle.

Instrument de liberté et d’affection, hérité de nos vénérables ancêtres, qui régit notre vivre ensemble et garantit par le Chef de notre jeune mais éternel Etat et père de la Nation ; elle est restée si mal comprise que quelques zones ténébreuses nous obscurcissent encore le chemin et nous imposent d’inutiles détours.

La longue marche républicaine vers la Paix nous a fait connaitre bien de générations qui prirent leur responsabilité et tentèrent à la hauteur de leur lumière de nous mener à bon port.

Et cette nouvelle génération-ci se fait coacher par la clairvoyance du Chef de notre Etat, la République de Guinée.  

Il est vrai qu’elle n’a connu ni colonisation, ni heure de gloire de l’indépendance, mais c’est une génération qui s’est heurtée à la fermeture au monde via les offres difficiles de son pays dès l’aube de sa prise de conscience. Et c’est une génération qui, néanmoins a su se révolter contre cette incarcération à ciel ouvert. Et depuis, les nouvelles du monde ne sont plus via les seuls parloirs notre Etat. Elles sont à présent de tous les médias classiques du monde et des médias sociaux.

Liberté d’esprit et futurisme du Président Alpha CONDE obligent.  

Cette génération-ci sait avec exactitude ce que sont devenus ses homologues de par le monde. Leurs difficultés, leurs challenges, leurs orientations, leurs innovations, leurs réussites, leurs perspectives et surtout leurs exigences.

Ils sont interconnectés et échangent virtuellement sur les difficultés de leur présent pour en apporter des réponses adéquates qui leur permettent de se projeter dans le futur. Puisqu’ils   savent plus que quiconque dans quel monde veulent-ils vivre demain.

Ils font donc des innovations, pensent des projets, se forment à la moindre occasion sur de thématiques nouvelles ou qui leurs sont méconnues. Ils cherchent aussi à connaitre l’histoire et s’inspirent de leurs riches cultures dans leur envie plus que tout de réussir le défi des mondes et du futur.

Voici pourquoi leurs exigences sur eux-mêmes doit s’intensifier davantage pour réussir le pari générationnel.

Ceci pour obligatoirement comprendre les chemins et choix de notre Peuple ; les ratés et les réussites de notre société mais surtout les empreintes les plus fortes dans le devenir de la Nation et avoir conscience des enjeux du devenir de notre République.

Cette génération doit donc être exigeante de ses aînés la vérité historique et la reconstruction de la mémoire collective. Elle subsistera alors gardienne de la liberté, de la justice et de la solidarité. Car elle est notre « diversité ».

Cette si longue marche républicaine nous enseignera la notion de la postérité.

L’éternité est si courte pour l’individu mais qu’elle est si longue pour les peuples et leurs nations ! C’est pourquoi nos individualités et le mirage de leur devenir nous jouent de vilains tours dans notre progression collective. Et pourtant notre guide à la tête de notre Etat, le Président Alpha CONDE, dans sa patience nous instruit par tant de sagesse. 

Dans cette marche vers la Paix, « Nous » vaincrons par la Grâce de la Nature qui nous gratifie d’ailleurs de son calme et de ce qui nous rend le plus heureux en elle sur le chemin. Il nous suffira juste de tenter de l’imiter et observer notre avenir se dessiner.

Je vous salue.

Mohamed Lamine KEITA

Ecrivain / Poète

L’article Cette si longue marche républicaine vers la Paix (Par Mohamed Lamine Keita) est apparu en premier sur Guinee7.com.

Autre articles