Un activiste s’adresse au FNDC : “la solution à la crise que notre pays traverse ne peut être trouvée dans la rue”

Après près d’un mois de trêve en raison des examens nationaux, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) compte reprendre ses manifestations de rue au cours du mois de septembre. C’est du moins ce qu’a fait comprendre le chargé des opérations dudit front dans une récente sortie médiatique.

“La trêve prend fin le 31 août. Donc dans la perspective de nos prochaines manifestations nous avons élaboré un plan global de sensibilisation et de remobilisation de la population pour la phase décisive qui arrive”, a annoncé Ibrahim Diallo. 

Pour certains acteurs de la société civile Guinéenne, avec ces manifestations de rue, le FNDC s’y prend mal pour trouver solution à la crise que traverse le pays. C’est le cas de Dorah Aboubacar Koïta, président de la structure “Jeunesse CEDEAO” : “c’est vrai que nous respectons l’esprit démocratique, le mouvement de chaque personne et de chaque entité. Mais nous pensons une fois encore que la solution à la crise que notre pays traverse ne peut être trouvée dans la rue. Ce n’est pas possible. Il ne faut pas rêver debout”.

“Nous ne sommes pas d’accord, dit-il, que les hostilités politiques soient jouées forcément dans les manifestations. Nous pensons que chaque acteur doit accepter aujourd’hui de revenir à la raison et de comprendre que nous avons quelque chose à protéger qui est cette Guinée-là. Et que chacun est libre de porter des revendications, ces combats-là sont légitimes de partout, mais ça doit se faire dans le respect absolu de nos textes de loi. Et nous croyons fermement que la solution ne se trouve pas dans les manifestations”.

Et d’ajouter: “Nous appelons les dirigeants de ce mouvement (FNDC) à réfléchir mieux et à comprendre que la solution se trouve autour de la table. Il faut donc qu’ensemble on se donne les mains, pour créer les conditions nécessaires d’un retour autour de la table. Soit on accepte entre guinéens de se parler pour trouver des solutions, sinon des étrangers viendront pour nous mettre autour de la table”.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

L’article Un activiste s’adresse au FNDC : “la solution à la crise que notre pays traverse ne peut être trouvée dans la rue” est apparu en premier sur Guinee7.com.

Autre articles