Présidentielles 2020/ Rencontre du ministre Mamady Touré avec les ambassadeurs africains et européens autour du processus électoral

En faveur d’une série d’audiences qu’il a données, ce jeudi, dans les locaux de son département à Kaloum, Mamady Touré, ministre des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger a reçu, à tour de rôle, le groupe des ambassadeurs africains accrédités en république de Guinée et celui des ambassadeurs de l’Union européenne.

L’objectif de ces audiences était d’informer ces diplomates des avancées du processus électoral. Mais aussi d’échanger avec eux sur cette période.

Au sortir de la salle, Youssouf Mifougo Diarassouba, ambassadeur de la Côte d’ivoire en Guinée et doyen du corps diplomatique, a relaté ce qui s’est dit.

Il a commencé par remercier le ministre d’avoir organisé cet entretien qui, selon lui, n’est pas une première. « Au cours de ces échanges, le ministre nous a informé de l’avancée de la situation. Et nous également, nous lui avons fait des recommandations, dont la plus importante, c’est que la violence doit être mise hors jeu au cours de ces élections-là, où tout est réuni pour que que les gens aillent au vote. Donc, les Africains souhaitent que les élections se passent dans des conditions paisibles. Surtout nous qui sommes des pays voisins, et qui avons la même situation que la Guinée. Nous souhaiterons que le peuple de Guinée se déplace pour aller à des élections où tout se passe bien », a-t-il dit.

À la question de savoir s’ils auront des observateurs pendant les élections, il a répondu : « On attend, pour le moment, c’est la CEDEAO qui a annoncé que des observateurs devaient venir pour les élections. On pense que normalement après que la CEDEAO ait pris cette décision, les autres structures pourraient s’aligner. Pour le moment, ce n’est pas encore fait. On espère que les observateurs de l’Union africaine vont arriver ».

Il a par ailleurs demandé « à tous les intervenants du processus électoral de bannir les discours haineux et de violence. Parce que le peuple de Guinée, c’est une famille, comme on aime le dire. La Guinée a existé avant les élections, la Guinée va exister après les élections. Les élections, c’est un jeu. Il faut que ça se déroule normalement. Car après, fraternellement, on est en famille, on continue de vivre paisiblement.»

Ensuite, ça été au tour des ambassadeurs de l’Union européenne de s’entretenir avec le ministre Touré.

Après plusieurs minutes, Joseph Cole, ambassadeur de l’Union européenne en Guinée, apparemment satisfait de la rencontre, a fait savoir que : « Nous avons échangé de façon très franche et très ouverte sur le processus de préparation de ces élections qui doivent avoir lieu le 18. Un moment important dans l’histoire de la Guinée. Et les éléments de difficultés et de facilités que nous pouvons apporter. Ça été un très bon dialogue que nous avons eu. On s’est donné rendez-vous pour une autre séance. Parce que c’est un travail qui continue ».

Conscient de la qualité du partenariat qui les lie à la Guinée, il a réitéré leur engagement à accompagner ce processus. «Non, nous sommes derrière la CEDEAO dans cette marche. C’est la CEDEAO et l’Union africaine qui vont déployer. Et nous seront avec eux pour examiner la situation. Nous sommes en partenariat permanent. Nous avons ici une relation politique et diplomatique de longue date. Comme je le dis très souvent, nous étions là avant, nous sommes là encore. Et nous serons là après », a rassuré le diplomate. 

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com

L’article Présidentielles 2020/ Rencontre du ministre Mamady Touré avec les ambassadeurs africains et européens autour du processus électoral est apparu en premier sur Guinee7.com.

Autre articles