Insolite/Rapport : Quand l’UFDG donne Alpha Condé vainqueur de la présidentielle avec plus de 52% des suffrages

Cellou Dalein Diallo, dès le lendemain de la présidentielle du 18 octobre, s’est autoproclamé président de la République. Pour justifier cette sortie, son parti s’est fendu d’un rapport… L’autopsie de ce rapport révèle des incohérences, des fausses informations, des faux calculs…Et, donnerait d’ailleurs Alpha Condé vainqueur de la présidentielle dès le premier tour. Lire ci-dessous ce document exceptionnel qui démonte le fameux rapport de l’UFDG et démontre que « la logique est l’hygiène des mathématiques » (André Weil).

Des incohérences évidentes à la lecture du rapport de l’UFDG

  • Du taux de participation

Le rapport indique une victoire de l’UFDG de M. Cellou Dalein Diallo avec 2.213.941 des suffrages,  soit 53,84%. A partir de ces chiffres, une simple règle de trois donne le total des suffrages exprimés de 4.112.075[1]. Ce suffrage valablement exprimé rapporté au nombre total d’inscrits 5.366.055, donnerait un taux de participation de 76,63%, contre les 65,66% mentionnés dans le rapport de l’UFDG, soit un écart non moins important de 11%.

  • De la prise en compte des bureaux de vote de la Guinée Bissau

En annexe du rapport, la Guinée Bissau est citée dans un tableau récapitulatif des suffrages exprimés par zone et par candidat. Il y est clairement mentionné que le RPG a obtenu 64% des suffrages dans ce pays contre 31% pour l’UFDG. Cette incohérence est grossière : il n’y a tout simplement pas eu de vote en Guinée Bissau le 18 octobre 2020.

La manipulation des « resultats » principalement a travers la manipulation évidente du taux de participation de la région de Kankan

Le rapport de l’UFDG sur les résultats de l’élection présidentielle du 18 octobre 2020 démontre la victoire du Pr. Alpha CONDE au premier tour contrairement à l’objectif visé par ledit rapport.

En effet, le rapport présente plusieurs anomalies majeures, dont la plus importante porte sur la manipulation évidente du taux de participation. En manipulant le taux de participation de la région de Kankan, qui est artificiellement bas dans son rapport, l’UFDG choisit une solution de facilité qui décrédibilise son rapport et prouve la victoire du Pr Alpha Condé dès le premier tour.

Le taux de participation de la région de Kankan présenté par l’UFDG est de 48,65%. Ce taux est anormalement bas en comparaison avec celui de la CENI (96,75%) et celui de l’élection présidentielle de 2015 (91,26%) et ceux de toutes les élections organisées dans l’histoire de la Guinée. Dans l’histoire électorale de la Guinée, le taux de participation a toujours été très élevé dans la région de Kankan, fief du candidat du RPG AEC. Ce taux est donc paradoxalement sous-évalué de 48,01 par l’UFDG par rapport au taux de la CENI qui est proche des niveaux habituels (seulement un écart de 5,49% avec le taux de la présidentielle de 2015). A titre illustratif, la plateforme Le Regard du Peuple qui a déployé plus de 10 000 observateurs dans tout le pays a estimé le taux de participation dans la région de Kankan autour de 88,21% (+/- 2,5%).

La conséquence de cette manipulation est une sous-évaluation des voix obtenues par le candidat du RPG AEC de 552 578 voix en prenant les taux de participation de la CENI qui correspondent aux taux habituels de la région de Kankan.

Le rapport de l’UFDG confirme la victoire de Alpha CONDE au premier tour avec au moins 52,72%

La sous-évaluation des suffrages obtenus du candidat du RPG AEC de 552 578 voix correspond à 13,48% des suffrages valablement exprimés à l’échelle nationale.

Le rapport de l’UFDG attribue 52,72% à son candidat, contre 39,24% au candidat du RPG AEC. En corrigeant ce rapport seulement de la manipulation du taux de participation dans la région de Kankan, il ressort que le candidat de l’UFDG obtient au mieux 39,09% des suffrages alors que le candidat du RPG AEC, le Pr. Alpha CONDE, obtient au moins 52,72% des suffrages, donnant ainsi la victoire au Pr. Alpha CONDE dès le premier tour.

La manipulation du taux de participation généralement dans les fiefs du RPG AEC

Le taux de participation global présenté dans le rapport de l’UFDG (66%) est inférieur à celui de la CENI (80%) de 14%. Il faut noter que ce taux de participation officiel annoncé par la CENI est pourtant plus proche de celui de la plateforme Le Regard du Peuple qui a déployé 10 000 observateurs sur le terrain.Dans sa déclaration du 19 octobre 2020, cette plateforme a estimé le taux de participation autour de 76,41 %. Extrait de la déclaration : « A ce stade de la collecte et de l’analyse des informations, le taux de participation est autour de 76,41% (+/- 2,5%) sur le plan national. La plupart des taux régionaux dépassent la barre des 70%. Les régions de Kankan, Labé, Faranah et Mamou affichent les taux les plus élevés, respectivement 88,21% ; 81,00% ; 79,79% et 79,21%. ».

Dans sa tentative de manipulation, les taux de participation les plus sous évalués par l’UFDG dans son rapport sont ceux des régions de Kankan (-49%), Faranah (-15%) et Nzérékoré (-12%) toutes des fiefs traditionnels du RPG AEC.

En réalité, les résultats officiels sont plus cohérents et plus crédibles. Ils montrent une forte augmentation du taux de participation dans les fiefs traditionnels de l’UFDG et ceux du RPG AEC par rapport à l’élection présidentielle de 2015, en conformité avec les observations de terrain. Entre ces deux élections, le taux de participation a augmenté en moyenne d’environ 14% dans les fiefs traditionnels du RPG AEC (régions de Kankan, Faranah, et Nzérékoré). Cette augmentation moyenne est inferieure mais comparable à celle de 15,6 % dans les fiefs de l’UFDG (régions de Mamou et Labé).

Taux de couverture des bureaux de vote : 15,51% des bureaux de vote non pris en compte par l’UFDG.

L’autre manipulation majeure dans le rapport de l’UFDG porte sur le fait que le parti n’a pas pris le soin de suffisamment insister sur le fait que les résultats qu’il utilise pour déclarer la victoire de Cellou Dalein Diallo sont basés sur 84,49% des bureaux de vote. Ces « résultats » ne représenteraient au mieux que des tendances favorables au candidat, puisqu’ils ne prennent pas en compte 15,51% des PV de bureaux de vote dont la prise en compte peut complètement changer le vainqueur, d’autant plus que les « résultats » très partiels de l’UFDG donnent un écart de 13,33% entre les candidats inferieur aux taux de 15,51% des bureaux de vote non pris en compte. Ce ne serait pas une surprise de voir que l’essentiel des 15, 51% des PV des Bureaux de vote non pris en compte porte sur les bureaux de vote de la région de Kankan où le candidat du RPG a largement remporté l’élection. L’UFDG a-t-il omis ou volontairement écarté les 15,51% des bureaux de vote favorable au candidat du RPG AEC dans sa tentative de manipulation des résultats sortis des urnes ?

En conclusion, même en supposant que tout le reste du rapport de l’UFDG est vrai, contrairement aux résultats officiels de la CENI qui prouvent le contraire, la correction de la manipulation grossière et mensongère des taux de participation dans la région de Kankan, fief historique du RPG AEC réputée pour ses taux de participation élevés, démontre que le candidat du RPG AEC, le Pr. Alpha CONDE, a gagné l’élection présidentielle du 18 octobre 2020 avec au moins 52,72% des suffrages, sur la base du rapport de l’UFDG.


[1] En divisant 2 213 941 par 0,5384 (53,84%)

Voir ci-dessous le rapport de l’UFDG en intégralité

Rapport-UFDG-Présidentielle-2020

Mohamed Diaby pour guinee7.com

L’article Insolite/Rapport : Quand l’UFDG donne Alpha Condé vainqueur de la présidentielle avec plus de 52% des suffrages est apparu en premier sur Guinee7.com.

Autre articles