Des syndicalistes guinéennes dénoncent la « violence faites aux femmes en milieu de travail »

A la faveur de la semaine mondiale dédiée à la lutte contre les violentes faites aux femmes, le Réseau des femmes de l’inter-centrale syndicale CNTG-USTG, a fait une déclaration, à la Bourse du travail, à Conakry, ce mercredi 9 décembre.

De prime abord, à l’occasion de cette semaine mondiale, le comité des femmes de l’inter-centrale syndicale CNTG-USTG, par la voix de Sophie Danielle Kourouma, a félicité et encouragé « les femmes travailleuses des secteurs formels et informels pour leur sens de responsabilité, de disponibilité et de bravoure dans les importants rôles qu’elles jouent dans les différentes entreprises, services et surtout dans le domaine de l’économie informelle ou les activités du pays où elles sont à près 70% ».

Avant de signaler que « les violences faites aux femmes en milieu de travail sont un phénomène récurrent au niveau de tous les secteurs d’activités en général et en particulier en Afrique subsaharienne. C’est pourquoi le comité des femmes de l’inter-centrale s’est fixé pour objectif de procéder à des séances de sensibilisation et d’information, afin de lever le voile sur le phénomène de violences faites sur elles dans leurs lieux de travail ».

Signalant que ces violences se manifestent sous plusieurs formes, elles ont trouvé « impérieux pour nous les femmes, de prendre conscience de la gravité du fléau, de rompre avec le silence et d’engager une lutte contre les auteurs de ces violences, pour qu’on travaille dans la paix et la sérénité dans nos entreprises respectives ».

Elles ont encouragé les travailleuses à dénoncer « les cas de violences dont elles sont victimes ou témoins que sont : les violences physiques (usage de force) ; les violences verbales (injures grossières proférées, des incivilités dans les services, menaces et mots déplacés) ; violences morales (frustrations, appréciations humiliantes) ; violences sexuelles (les harcèlements, les intimidations voire les viols) ».

« Vu le grand rôle de renouveau qui revient au comité des femmes syndicalises de Guinée dans la lutte contre les phénomènes de violences dans le milieu de travail, nous demandons au gouvernement la ratification et l’application de la convention 189 relative à la protection des femmes en milieu de travail » ont-elles encouragé.

A rappeler que cette semaine a été instaurée suite à l’assassinant en 1960 des sœurs Mirabel pour avoir défendue leurs droits.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com

L’article Des syndicalistes guinéennes dénoncent la « violence faites aux femmes en milieu de travail » est apparu en premier sur Guinee7.com.

Autre articles