« Ce qu’ils ont fait à Sékou Touré, c’est ce qu’ils continuent à faire au président Alpha », dixit Claude Kory Kondiano

Dans les locaux de son bureau, ce jeudi 17 décembre à Conakry, Claude Kory Kondiano, Haut représentant du président de la République, s’est exprimé sur plusieurs sujets portant sur la nouvelle magistrature.

De prime abord, il a félicité le président pour sa réélection à la tête du pays et lui a souhaité « bonne chance et beaucoup de courage ».

Parce que les moyens, il en avait suffisamment. Mais il a préféré se mettre à la disposition de son pays, pour chercher à travailler pour le pays et pour ses compatriotes

« Il s’est mis à la disposition de ce pays pour le servir et non pas pour se servir. Avec tous les moyens qu’il avait, avant qu’il ne vienne dans ce pays, il n’avait pas besoin de l’argent d’une autre couleur ou venant d’où que ce soit ailleurs pour vivre. Parce que les moyens, il en avait suffisamment. Mais il a préféré se mettre à la disposition de son pays, pour chercher à travailler pour le pays et pour ses compatriotes ».

Gouverner autrement, c’est aussi faire en sorte que les Guinéens comprennent que nous avons la Guinée en commun

« Gouverner autrement, comme il l’a dit, à mon avis, c’est d’abord faire en sorte qu’il reste serein, parce qu’il a affaire à une population où le gens ont une mentalité tout à fait particulière. Vous savez dans notre pays, les gens n’ont pas la culture de la compétition par l’excellence. Qu’est-ce que cela veut dire ? J’ai en face de moi quelqu’un qui est d’une grande moralité, d’une grande compétence, d’une intégrité, qui est un gros travailleur, engagé dans le travail pour transformer ce pays-là ; si lui, il est comme ça, il faut que moi je lui ressemble. Le président Alpha Condé a donc des administrés qui n’ont pas cette culture. Donc, gouverner autrement, il faut qu’il   fasse en sorte que pour les six années à venir, qu’il essaye de faire en sorte que ses compatriotes changent fondamentalement de mentalité (…) Gouverner autrement, c’est aussi faire en sorte que les Guinéens comprennent que nous avons la Guinée en commun. Nous devons donc faire en sorte que nous comprenions que nous sommes condamnées à vivre ici. Il faut que nous acceptions de vivre ensemble ».

Quand il invite à s’asseoir autour de la table pour discuter, pour s’entendre, il est vraiment sincère

« A mon avis, il faudrait franchement que du coté de l’opposition, les gens comprennent qu’Alpha est un rassembleur. Quand il était étudiant, il a cherché à rassembler l’Afrique dans la logique de l’OUA. Il a cherché à créer des sentiments panafricains au niveau de tous les étudiants qui étaient autour de lui en France dans le syndicat d’étudiants qu’on a appelé la FEANF. Il a cette culture de rassembleur qui l’habite toujours.  Quand il invite à s’asseoir autour de la table pour discuter, pour s’entendre, il est vraiment sincère. C’est peut-être de l’autre côté que les gens ne le comprennent pas très bien. Ils croient qu’il n’est pas sincère dans son invite au dialogue ».

Ce qu’ils ont fait à Sékou Touré, c’est ce qu’ils continuent à faire au président Alpha

« Je vais vous dire, sans ce dialogue, ce n’est pas possible. On ne peut pas continuer comme ça (…) On a vécu la première république avec Sékou Touré, Mais ce qu’ils ont fait à Sékou Touré, c’est ce qu’ils continuent à faire au président Alpha. C’est-à-dire, cette conviction dans leurs têtes, que celui qui est là, ce n’est pas lui, il faut à tout prix un autre. Parce qu’on ne lui fait pas confiance, on ne le croit pas ; ce qu’il nous dit, c’est faux ; c’est contraire à ce que nous souhaitons que la Guinée soit. Malgré tout ce qu’Alpha fait pour faire comprendre aux Guinéens qu’il est venu s’investir pour faire en sorte que le pays puisse se développer économiquement, atteindre et même dépasser le niveau des pays voisins ; ils ont tout fait pour l’empêcher de travailler. C’est des manifestations, des grèves. A l’assemblée nationale, c’est un phénomène que j’ai dénoncé à l’époque. J’ai invité les gens à cesser des grèves et manifestations intempestives. Je leur ai dit, chaque fois que nous manifestons, cela a des conséquences énormes sur l’économie du pays. L’une des priorités autour de ce sexennat, il faudrait que ce soit ce dialogue autour de la table, pour que nous aboutissions à l’unité du pays. Parce que dans l’unité, nous pourrons atteindre tous les objectifs que nous avons sur les immenses chantiers que le président Alpha Condé a ouverts (…) »

Ce que le président Alpha Condé a fait, aucun autre, mais aucun autre pouvoir ne l’a fait

« Projets d’électrification, projets infrastructurels, ce que le président Alpha Condé a fait, aucun autre, mais aucun autre pouvoir ne l’a fait. Le pouvoir colonial en 50 ans, c’est un nombre insignifiant de mégawatts qu’ils ont laissé ; il n’y avait de courant que pour les citoyens blancs. Ensuite, il y a eu la première république, qui a fait ce qu’elle a pu ; la deuxième république avec Lansana Conté qui a fait aussi. Mais le président Alpha, en 10 ans seulement, en moins de 10 ans, il a mis à la disposition de la Guinée, un nombre de mégawatts de production d’électricité, qui a fait plus du double de ce que tous ces pouvoirs-là ont fait… »

Enfin, Kory Kondiano a souhaité que « mes compatriotes comprennent la nécessité de l’unité pour vivre dans la paix »

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com

L’article « Ce qu’ils ont fait à Sékou Touré, c’est ce qu’ils continuent à faire au président Alpha », dixit Claude Kory Kondiano est apparu en premier sur Guinee7.com.

Autre articles