Présidence de l’AFERA : Le Guinéen Souleymane Traoré, passe le témoin au Namibien Ali Iping

Après 2 ans passés à la tête du bureau exécutif de l’Association des fonds d’entretien routiers africains (AFERA), Souleymane Traoré, directeur du Fonds d’entretien routier de Guinée, a passé le témoin à Ali Iping, directeur du fonds d’entretien routier de la Namibie.

Durant les deux ans, des activités ont été réalisées. D’autres ne l’ont pas été compte tenu de la crise liée au Covid. C’est le cas de la 18ème assemblée générale qui devrait se tenir à Dakar mais transformée en vidéoconférence.

L’équipe sortante a laissé dans les caisses de l’Association, une somme de 278 mille dollars US.

« Depuis la création de l’AFERA qui a tenu sa première assemblée générale à Libreville au Gabon, le 17 décembre 2003, des progrès significatifs ont été réalisés grâce au dynamisme des présidents qui se sont succédé. Le bureau exécutif que j’ai eu l’honneur de présider depuis le 30 avril 2018, n’a fait qu’emboiter les pas de ses prédécesseurs ; poursuivre les œuvres qu’ils ont commencées ; parachever certaines et faire progresser d’autres », a expliqué Souleymane Traoré.  

Devant les différentes délégations des groupes focaux de l’AFERA, M. Traoré, a fait le bilan de son bureau. « Durant ses deux années de mandat, notre bureau exécutif s’est focalisé sur la mise en place des bases de l’AFERA et à cet effet, malgré les difficultés durant le parcours, quelques résultats tangibles ont été obtenus aux noms desquels on peux citer : la finalisation et la signature des statuts et règlement intérieur, la préparation du manuel de procédure administrative, financière et comptable ; le recrutement d’un secrétaire exécutif ; la finalisation du plan stratégie quinquennal 2018-2022 ; le réaménagement du site web ; l’adhésion de quelque membres ; la préparation de quelques protocoles d’accords avec les institutions partenaires », s’est-il félicité.

Prenant la parole, le président entrant, Ali Iping, a déclaré que pour son mandat, « l’objectif principal c’est d’élever le niveau de statut de l’organisation. Ce qui fait que nous pouvons créer beaucoup plus d’interaction avec l’Union africaine ».

Poursuivant, il a promis que l’expérience namibienne en matière de route sera mise en œuvre pour aider les pays membres. « Nous savons que le secteur routier est un secteur très fragile. Mais pour pouvoir atteindre ces objectifs, il faut l’implication de tout un chacun… Pour cela, personnellement, je vais m’investir pour que cet objectif soit atteint. Déjà mon pays qui est la Namibie, occupe le premier rang quand nous prenons le secteur d’infrastructures routières. La Namibie a été classée premier pays sur le continent pendent cinq ans. Donc nous allons servir toute ces expériences pour que cela soit étendu aux autres pays membres de l’AFERA », s’est-il engagé.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199   

L’article Présidence de l’AFERA : Le Guinéen Souleymane Traoré, passe le témoin au Namibien Ali Iping est apparu en premier sur Guinee7.com.

Autre articles