Parti en fond sonore, Amadou Diaby revient en fanfare : « je ne méritais pas ce que j’ai mérité »

Amadou Diaby est arrivé à Conakry, ce dimanche 28 février 2021. C’est à 16 heures 30 mn que l’avion transportant le vice-président de la Fédération Guinéenne de Football (FEGUIFOOT) atterrit sur le tarmac de l’aéroport international de Conakry Gbessia.  Diaby arrive à arrive dans la capitale guinéenne, quelques semaines après sa réintégration officielle au sein de la FEGUIFOOT. 

A sa sortie d’avion, tout de blanc vêtu, il est accueilli par une foule de supporters. Dans la foulée, il déclare : « Je suis très heureux d’être dans mon pays, la Guinée qui m’avait beaucoup manqué, la famille du football et ma famille biologique. Bref, c’est toute la Guinée qui me manquait ».

Ensuite, « Comme vous le savez, l’arrêt du tribunal arbitral du sport (TAS) m’a rétabli dans mes fonctions depuis le 13 août 2020. Maintenant, je prends encore acte de la nouvelle procédure qui a été mise en place par la commission d’éthique. Je dirais tout simplement que la vérité a fini par triompher. Je ne suis pas là aujourd’hui pour être celui qui a triomphé contre qui que ce soit. Si je suis parti au TAS, c’était pour montrer au peuple de Guinée qu’il doit y avoir la manifestation de la vérité dans cette affaire », explique-t-il. 

Avant son départ pour la maison, Amadou Diaby rappelle que depuis 20 ans, il est dans le football. Par conséquent, « je ne méritais pas ce que j’ai mérité. C’est pourquoi, il fallait aller de l’autre côté pour pouvoir savoir la vérité ».

Lire aussi

Bhoye Barry pour guinee7.com 

00224 628 705 199 

L’article Parti en fond sonore, Amadou Diaby revient en fanfare : « je ne méritais pas ce que j’ai mérité » est apparu en premier sur Guinee7.com.

Autre articles