La Guinée technologique avance : Son kit automatique de protection sanitaire breveté

Le brevet certifiant désormais le kit automatique de protection sanitaire « Kapros », comme bien intellectuel de la Guinée a été présenté ce lundi au ministre d’État, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Aboubacar Sylla, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée à Conakry.

Cet appareil conçu par l’institut supérieur de technologie de Mamou, est une réponse apportée par ladite institution tant à la pandémie de la COVID-19, qu’à l’épidémie d’Ebola.

Selon Pr Cellou Kanté, directeur général de l’institut de technologie de Mamou, cet appareil fabriqué au bout d’un mois par un groupe d’étudiants et d’enseignants chercheurs, « intègre plusieurs fonctionnalités. La première, c’est la prise de température de façon automatique, pour protéger les personnes. Il y a une solution de savon, qui permet de nettoyer les mains, ensuite, il y a de l’eau propre pour se rincer les mains et le séchage des mains. Et pendant ce temps, il y a un message sonore qui tourne en boucle selon le besoin ».

« Nous avons assisté au salon africain de l’innovation technologique à Brazzaville vers la mi-octobre. Nous avons obtenu le grand prix. Un peu plus tard, nous avons obtenu le brevet d’invention délivré par l’OAPI qui est installé à Yaoundé. Un brevet qui court sur 20 ans » a-t-il rappelé.

Après cette présentation, le ministre s’est réjoui de cette initiative. « Il y a beaucoup de brevets dans le monde qui concernent des inventions parfois fantaisistes, qui n’ont pas une utilité pratique évidente. Mais cette invention est d’une pertinence, d’une utilité évidente puisque nous sommes en période de covid19 et elle permet de concentrer en elle-même tous les gestes barrières qui sont nécessaires pour se préserver de cette maladie. L’utilité de cette invention, c’est qu’en même temps, elle permet de faire face à une autre épidémie qui est Ebola qui, comme par hasard exige presque les mêmes gestes barrières. L’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) qui est une filiale de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) ne délivre pas des brevets au hasard, c’est une institution extrêmement sérieuse, et si l’invention guinéenne a été primée sur trente trois (33) autres émanent de 17 pays c’est certainement parce qu’elle le méritait ».

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com

L’article La Guinée technologique avance : Son kit automatique de protection sanitaire breveté est apparu en premier sur Guinee7.com.

Autre articles