Nanfo Diaby persiste et signe : « je vais continuer à prier en Maninka, je n’abandonnerai jamais! »

Malgré la décision du secrétariat général aux Affaires religieuses l’interdisant d’exercer toutes activités religieuses sur l’étendue du territoire guinéen, l’imam Ismaël Nanfo Diaby ne compte pas abandonner son projet. Celui de prier et prêcher en langue nationale Maninka.

Face à la presse à Conakry, ce samedi 6 mars, le religieux est d’abord revenu sur la plainte qu’il a déposée devant la cour suprême contre la décision des autorités religieuses. Une décision qui, selon lui, est illégale et va à l’encontre des dispositions de la constitution en vigueur.

Pour Nanfo Diaby, la pratique religieuse qu’il est en train de prôner n’est pas contre quelqu’un. « S’aimer soit même, dit-il, ne veut pas dire détester les autres. Donc ce que moi je veux, que chacun pratique la religion dans le strict respect de ses convictions, sans faire du tort à quelqu’un. Donc moi j’aime les langues africaines je suis Africain et je veux adorer mon créateur à travers une langue africaine. Je n’oblige pas les autres à faire comme moi mais, je veux seulement qu’on me laisse librement pratiquer la religion comme je la conçois ».

Plus loin, il persiste et signe : « je ne fais pas la prière dans ma langue pour quelqu’un, la prière est destinée à Dieu. Donc je ne demande pas la permission de quelqu’un. Cela veut dire que je vais continuer à prier en Maninka je n’abandonnerai jamais.»

A rappeler que la famille de l’imam a été agressée et sa mosquée détruite à Kankan par des personnes qui dénoncent  sa façon de pratiquer l’Islam. Des actes dont il remet le jugement à Dieu.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com 

L’article Nanfo Diaby persiste et signe : « je vais continuer à prier en Maninka, je n’abandonnerai jamais! » est apparu en premier sur Guinee7.com.

Autre articles