De nouvelles centrales dans le patrimoine d’EDG : la question de la colossale subvention remise dans les turbines

Après cinq années d’exploitation et de maintenance, les centrales thermiques Kaloum 1, Kaloum 2 et Kipé ont été remises aux autorités guinéennes par la société AON. Cette remise a eu lieu, ce vendredi 12 mars 2021 à Conakry.

Selon le directeur général de l’Electricité de Guinée (EDG), ces centrales thermiques d’une capacité de 100MW c’est-à-dire Kaloum 1 (24MW), Kaloum 2 (26MW) et Kipé (50MW) vont améliorer la désserte en courant électrique et beaucoup diminuer les dépenses de l’Etat.

« C’est une étape franchie avec ce passage entre notre partenaire AON et nous en tant qu’EDG. Et cette politique énergétique redynamisée nous permettra d’augmenter notre capacité de production pour une meilleure desserte en électricité. Au terme de ces conventions, je vous signale que ces équipements et installations viennent enrichir le patrimoine de l’EDG qui, dans sa politique de réduire la subvention de l’Etat guinéen, s’engage à reprendre le relai de l’exploitation desdites centrales conformément au plan stratégique de l’institution », a déclaré Bangaly Maty, directeur général d’EDG. 

Un minimum annuel équivalant à 350 millions de dollars de subvention

 
De son côté, le premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana, a fait savoir qu’« EDG coûte cher à la Guinée en termes de subvention. Nous parlons d’un minimum annuel équivalant à 350 millions de dollars. C’est beaucoup, mais le président tient à relever le défi de l’électricité en Guinée et y consacrer les ressources importantes, qui sont des manques à gagner pour les autres secteurs tout aussi importants ».

« Nous comptons sur vous pour l’utilisation rationnelle de ces subventions de manière à réduire progressivement ces subventions du secteur pour l’économie et de manière à faire en sorte qu’EDG devienne compétitive, vivre de ses moyens, qu’EDG rende des services continuent comme ça a commencé déjà », a conseillé le premier ministre.

 
Toutefois, Kassory Fofana, a regretté le fait que : « les performances commerciales et financières laissent à désirer, il y a beaucoup d’efforts à faire. Les déperditions techniques liées à la vétusté des moyens de transport et de distribution et les déperditions commerciales liées à la faiblesse des taux de facturation et d’encaissement pèsent sur l’avenir. Sur ces aspects, j’invite la direction à redoubler d’efforts pour relever le défi rapidement. »
 
Il faut noter qu’à cette occasion, des véhicules ont été remis à certains employés d’EDG pour le travail.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com 

L’article De nouvelles centrales dans le patrimoine d’EDG : la question de la colossale subvention remise dans les turbines est apparu en premier sur Guinee7.com.

Autre articles