Plus de 600 kg de chanvre indien saisis à Conakry : « Je fais ce trafic pour me marier », justifie le trafiquant

La gendarmerie régionale de Conakry vient de faire une grande opération dans le cadre de la lutte contre le trafic de drogue. Elle vient de mettre la main sur 640 kg de chanvre indien au port de Boussoura dans la commune de Matam en haute banlieue de Conakry.

Ibrahima Soumah, qui a été interpellé avec les colis du chanvre indien a été présenté à la presse, vendredi 9 avril 2021, à l’escadron no 3 de la Carrière.   

« Le Sieur Soumah a déclaré qu’il a acheté ces 640kg de chanvre indien à 14 millions 700 mille francs guinéens avec une dame qui est activement recherchée par nos équipes. Sur les interrogations faites, il se révèle qu’il appartient à un réseau de trafiquants de drogue entre la Sierra Leone et la Guinée, via la capitale Conakry. Malgré les efforts des services de sécurité fournis dans la lutte contre la drogue, ce fléau continue toujours à sévir dans notre pays. La gendarmerie reste à pied d’œuvre pour traquer tous ceux qui se livrent à de telles pratiques dans notre pays », a expliqué le chargé de communication du haut commandement de la gendarmerie nationale, Lieutenant Bangoura Aboubacar Saran.

Devant la presse Ibrahima Soumah, a reconnu que les colis lui appartiennent et qu’il est à sa deuxième transaction. Selon lui, il s’est lancé dans le trafic pour avoir de l’argent afin qu’il se marie.

« La gendarmerie m’a attrapé avec le chanvre indien. Je l’ai acheté à Boussoura Port avec une femme qui s’appelle Aminata, une dame qui fait la navette entre Conakry et Sierra Leone. Depuis que j’ai commencé à acheter le chanvre indien avec cette dame, elle est partie sans jamais revenir. Maintenant j’ai eu le problème et me retrouve dans les mains de la gendarmerie. Je demande pardon. Je suis rentré dans ça parce que j’ai un mariage à faire mais je n’ai pas les moyens. C’est pour cette raison que je fais ce boulot pour pouvoir me marier. Je suis au regret, je demande pardon et je ne vais plus répéter une fois que je serai libre parce que c’est quelque chose qui n’est pas bon. Je suis seul et c’est la deuxième fois que je fais ce boulot. Ces colis de 640 KG de chanvre indien qui sont là coûtent 14 700 000 francs guinéens. Je revends un colis entre 150 à 200 mille francs guinéens », a-t-il expliqué.

Selon le lieutenant Bangoura, ce trafiquant sera transféré devant les autorités judiciaires pour répondre de ses actes. 

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

L’article Plus de 600 kg de chanvre indien saisis à Conakry : « Je fais ce trafic pour me marier », justifie le trafiquant est apparu en premier sur Guinee7.com.

Autre articles