Ambassade de Guinée en Belgique

Kindia. Fin du conflit domanial à Friguiagbé, le médiateur nommé Oyé Guilavogui

20 juin 2021

Le conflit domanial qui avait entraîné la mort d’un jeune dans la commune rurale de Friguiagbé (prefecture de Kindia) a été résolu le week-end dernier.  Face aux journalistes, le ministre d’État, ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts, Mohamed Oyé Guilavogui, est revenu sur les démarches menées pour mettre fin à ce conflit qui date de plus de 60 ans .

C’est un ouf de soulagement pour les citoyens de Friguiagbé qui vient de connaître la fin d’un conflit domanial  qui avait occasionné plusieurs dégâts et des pertes en vies humaines  entre deux familles d’une  localité (Sylla et Soumah). Un acte facilité par le  ministre d’Etat , ministre de l’Environnement , des Eaux et Forêts, Mohamed Oyé Guilavogui, qui est d’abord revenu sur la genèse de ce conflit en ces termes: « Cette affaire de Friguiagbé ne date pas aujourd’hui. Elle est très vieille , je dirais même avant nous. C’est ce qui a entraîné mort d’homme . Pour la petite histoire, c’est un domaine qui est situé juste à la rentrée de Friguiagbé. Un conflit qui est né depuis à la sortie du temps colonial et chacun a pris la paternité du domaine. Chacun porte sur lui un document  colonial, ou après  les indépendances . Cette histoire récente, il y a une des familles qui a tenté d’aménager le domaine de plus de 980 hectares. Les autres ayant appris cela se sont levés. Il y a eu affrontement et il y a eu mort d’homme. L’imam principal de Friguiagbé qui était aussi  impliqué dans l’affaire, parce qu’il semble-t-il qu’une réunion s’est tenue dans son salon et les gens l’ont pris pour cible. Ils sont allés brûler sa maison , son véhicule. C’est ainsi le procureur et les gendarmes  se sont investis  sur le terrain  pour faire des arrestations et ça relève du droit du procureur de la république. Donc,  12 personnes ont été arrêtées  et conduites  à la prison civile de Kindia. »

Poursuivant son intervention, le ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts a parlé de l’implication du président de la République pour la résolution de ce conflit. « L’Etat a été saisi du problème. Moi personnellement, j’ai été informé par le chef de l’Etat qui veille sur tout ce qui se passe dans ce pays.  Je lui ai fait comprendre que je n’ai  jamais compris et su qu’il y avait un conflit de terrain à Friguiagbé. C’est ainsi qu’il  m’a dit de m’intéresser à la résolution de ce problème . Faire venir le procureur de Kindia ,le juge, le ministre de la Justice et les entendre. C’est ce qui fut fait.  Le lendemain de ma rencontre avec le chef de l’Etat , tous les ressortissants de Friguiagbé se sont transportés  chez moi comme pour me dire vous êtes le seul à nous sortir de ce problème. La seule recommandation, vous acceptez si je dois m’engager  pour résoudre ce problème  que ça ne soit pas un procès et je ne veux pas entendre l’affaire de l’histoire  parce qu’un problème qui existe depuis que je n’étais même pas né, je ne sais pas comment je peux résoudre ce problème. Vous arrêtez ces histoires et vous arrêtez la justice, je vais m’investir, on va trouver la solution. Et par la grâce de Dieu, j’ai trouvé le chemin avec l’appui des ressortissants qui m’ont accompagné tout au long du processus de resolution. Et donc le chemin qu’on a trouvé, c’est de répartir le domaine  sur le papier dans la sagesse  et c’est ce qui fut fait. Tout le monde était d’accord pour la répartition, y compris les ressortissants  et tout le monde a été prévu dedans.  », ajoute-t-il

Pour rappel, ce conflit domanial a éclaté le 16 avril dernier. Un jeune a été tué et l’imam principal avait également trouvé la mort après son arrestation. 12 personnes ont été interpellées.

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

L’article Kindia. Fin du conflit domanial à Friguiagbé, le médiateur nommé Oyé Guilavogui est apparu en premier sur Mediaguinee.org.

Last modified: 20 juin 2021

Comments are closed.